Ma fille, qui est née à exactement 37 semaines et 6 jours de gestation dans mon bedon, pesait un beau 7 livres à la naissance.

Je me souviendrai toujours des mots du médecin qui nous a donné notre congé de l’hôpital deux jours plus tard « ouin, une chance que vous ne vous êtes pas rendu à 40 semaines madame, déjà un gros 7 lb et elle est née deux semaines plus tôt que prévu ». Je sais pertinemment que ce n’était pas mal intentionné, mais ce n’était pas nécessaire non plus.

Ben oui, ma fille est un beau gros bébé en santé. Puis après? Je suis moi-même née avec un bon 8 livres et si je me fie aux photos de moi bébé, j’étais un bébé super heureux et enjoué.

Jamais je n’ai pensé que les commentaires des gens pourraient m’agacer à ce point. J’étais juste une maman, tellement fière et reconnaissante d’avoir mis au monde un bébé en santé, plein de vie. Sauf que quand tu te mets à sortir davantage avec ton bébé dans les lieux publics (genre à l’épicerie, au centre commercial, au restaurant, name it) c’est là que ça te frappe.

Tout le monde se permet des commentaires sur le poids et la taille de ton enfant, et ce sans aucune retenue. Des inconnus, que tu ne connais pas, se sentent assez à l’aise pour te dire des commentaires du genre « oh, elle n’est pas petite » ou encore « il doit être bon le lait de maman, hein » ou le pire (et celui qui m’a d’ailleurs poussé à dire non, là c’est assez) « ah, elle est grosse, mais mignonne quand même ».

Non. Tu ne traiteras pas ma fille de grosse devant mes yeux. Parce que ça ne se fait pas. Parce que même si ce n’est qu’un bébé et qu’elle ne comprend pas l’ampleur de tes mots, elle reste un être humain qui mérite le respect, comme n’importe qui. C’est fou à quel point les gens se sentent à l’aise de passer ce genre de commentaire à propos des bébés. Aujourd’hui je me vide le cœur à travers ces mots.

Est-ce qu’on peut svp laisser les enfants être des enfants, avec toute la naïveté et l’insouciance qu’on leur connaît? Leur laisser ce rapport de liberté qu’ils ont avec leur corps. Au moins pour quelques années encore. Ma fille goûtera bien assez vite aux jugements ingrats de la société envers nous, les femmes, et notre corps qui est toujours trop ci, ou pas assez ça.

C’est donc avec grand plaisir que je me permets de te dire à toi, la madame dans l’allée numéro 4 au Walmart, que de dire à mon bébé qu’il est gros/ dodu/bien enrobé/potelé ce n’est ni délicat, ni approprié.

Peu importe le sexe de mon enfant, peu importe son âge, ça reste des mots blessants et déplacés. Tous les enfants sont beaux, à leur façon. Alors svp, cessons de les juger, de les analyser, de les comparer entre eux.

Crédit photo de couverture :@louisjblythe