Je sais qu’on est en plein milieu du mois de janvier et que la température est extra froide, mais comme Léonie revient de ses vacances en Floride, je me suis dit qu’une petite capsule sur la protection solaire serait de mise. J’imagine que vous trouvez qu’il est encore tôt pour parler du soleil et des vacances au chaud, mais ne vous en faites pas, on fera des petits rappels au printemps!

Voici donc mes conseils 101 sans prétention pour protéger votre famille et vos minis du soleil et de ses dommages. Rappelez-vous que la perfection n’existe pas et qu’il ne faut surtout pas culpabiliser si vous ne suivez pas tous les conseils suivants à la lettre.

Conseils généraux pour toute la famille

Premièrement, mieux vaut limiter la durée de l’exposition au soleil pour tous entre 10 heures et 16 heures et garder vos tout-petits à l’abri de midi à 14 heures, car c’est le moment de la journée où les rayons du soleil sont les plus forts et les plus dangereux. Essayez aussi de rester à l’ombre le plus possible, par exemple sous un auvent ou un parasol. Deuxièmement, il faudrait que toute votre famille porte un chapeau à large rebord. Ça vous donnera une bonne excuse pour aller magasiner hihi! Ensuite, quand vous choisirez votre crème solaire au magasin, assurez-vous que ce soit indiqué « large spectre » (pour permettre une protection adéquate contre les rayons UVA et UVB), qu’elle ait un FPS de 30 ou plus et qu’elle soit résistante à l’eau. Vous pourriez aussi ajouter un baume pour les lèvres à FPS de 30 ou plus pour une protection encore meilleure. Vos enfants auront besoin de protection solaire du printemps à l’automne, et ce, pour toutes les activités à l’extérieur comme les sorties d’école, les récréations, les sports, etc. Aussi, comme la plupart des rayons du soleil traversent les nuages, il faudra aussi protéger vos cocos par temps nuageux. N’oubliez pas de réappliquer la crème régulièrement, au moins à toutes les 2 heures, et surtout après la baignade et la transpiration. Finalement, rappelez-vous que même les enfants à la peau foncée ont besoin d’une protection solaire.

Petite note sur les bébés

La peau des bébés, surtout chez ceux de moins de 6 mois, est plus mince que la peau des adultes, ce qui fait en sorte qu’elle est plus fragile et qu’elle brûle plus rapidement. Les petits sont également beaucoup plus sensibles aux coups de soleil, à la déshydratation et à la fièvre après une exposition au soleil.

Voici mes conseils plus particuliers à bébé. D’abord, il faut éviter de les exposer aux rayons du soleil, particulièrement s’ils ont moins de 6 mois, et les garder à l’ombre le plus possible. Si vous désirez faire une promenade, faites-le tôt le matin ou en fin d’après-midi et veillez à les couvrir pour empêcher la lumière directe du soleil de les toucher. Tout comme pour les plus grands, il faudrait que vos bébés portent un chapeau à large rebord afin de bien protéger leurs visages, oreilles et cou. Il est aussi recommandé de leur faire porter des lunettes de soleil pour protéger leurs yeux et la peau de leurs paupières. De plus, vous pouvez habiller vos tout-petits avec des vêtements amples et légers en coton de couleur pâle pour recouvrir leurs jambes et leurs bras.

Après révision, sachez qu’il n’existe aucune preuve scientifique d’effets néfastes sur la santé de l’application de petites quantités de crème solaire sur la peau des bébés. L’idéal est de suivre les conseils que j’ai mentionnés plus haut et d’éviter autant que possible l’exposition au soleil, mais dans le cas où vous ne pourriez l’éviter, mieux vaut appliquer de la crème solaire, même chez les enfants en bas de 6 mois, que de ne pas en mettre. Faites confiance à votre jugement de parent, et ça va bien aller. Pour vos bébés plus jeunes que 6 mois, je vous suggère de mettre de la crème solaire partout où la peau n’est pas couverte, surtout au niveau du visage, des mains, du cou et des oreilles. Pour les bébés de plus de 6 mois, on peut appliquer de la crème solaire partout sans problème.

Finalement, il faut s’assurer que vos enfants demeurent bien hydratés lors de l’exposition au soleil ou à la chaleur. Faites également attention de ne pas appliquer la crème solaire près de la bouche et des yeux. Si vos bébés ou enfants se frottent les yeux avec de l’écran solaire, surtout, ne paniquez pas, ce n’est pas dangereux. Ça va probablement piquer un peu, mais ce sera temporaire. Si jamais votre bébé devient irritable, qu’il pleure beaucoup ou qu’il présente des rougeurs sur la peau après une exposition au soleil, rentrez-le à l’intérieur.

En terminant, rappelez-vous qu’un gros coup de soleil est une urgence médicale pour un bébé. Alors, si votre bébé de moins de 1 an a attrapé un coup de soleil, communiquez ou consultez sans tarder en clinique médicale ou à l’urgence.

J’espère que cela aura répondu à vos questionnements. La vie étant ce qu’elle est, rien ni personne n’est parfait. Faites-vous confiance, un peu de gros bon sens et ça va bien aller. En cas de doute, allez-y pour la prudence.

N’oubliez pas de m’envoyer vos questions pour mes prochains articles, et en attendant bonnes vacances au soleil!

Kim Lévesque, Médecin de famille 

 

Références

American Academy of Dermatology. (2018). Sunscreen FAQ. Retrieved from AMERICAN ACADEMY of DERMATOLOGY ASSOCIATION: https://www.aad.org/media/stats/prevention-and-care/sunscreen-faqs (Date de consultation : le 14 janvier 2019).

American Academy of Pediatrics. (2019). Sun Safety: Information for Parents About Sunburn & Sunscreen. Retrieved from American Academy of Pediatrics: https://www.healthychildren.org/English/safety-prevention/at-play/Pages/Sun-Safety.aspx (Date de consultation : le 14 janvier 2019).

Association canadienne de Dermatologie. (2018). Prudence au soleil. Retrieved from Association canadienne de Dermatologie: https://dermatology.ca/fr/patients-et-grand-public/prudence-au-soleil/prudence-soleil-quotidien/ (Date de consultation : le 14 janvier 2019).

Burnett, M., & SQ, W. (2011). Current sunscreen controversies: a critical review. Photodermatol Photoimmunol Photomed, pp. 27 (2) : 58-67.

Tremblay, J.-F. (Octobre 2011). Les écrans solaires : mythes et réalités! Le Médecin du Québec, volume 46, numéro 10, pp. 57-61.