Bon le titre est plate, mais l’histoire est pas pire divertissante je pense lol. La deuxième grossesse jusqu’à maintenant est comme les feux d’artifice de la Saint-Jean. Ça pète fort au début, c’est un gros show de boucane, pis après ben ça s’estompe et le party meurt un peu hahaha

Tout a commencé vers la fin septembre. Pierre-Étienne et moi avons décidé qu’on allait s’essayer pour un deuxième enfant vers janvier-février, le même moment où je suis tombée enceinte de Roby. On trouvait que 2 ans d’écart c’était parfait. Puisque je n’ai jamais eu mes règles après l’accouchement, on s’est donc dit vers le début octobre que j’arrêtais la pilule afin de reprendre mon cycle normal, en même temps d’arrêter l’allaitement question de nous donner les chances nécessaires pour être prêts au début de l’année 2018. Le 30 octobre, j’ai un bon gros craving de concombres à 9h le soir, je post ça sur Instagtam en riant. Je reçois une trentaine de messages disant que je suis assurément enceinte! Je me dis premièrement qu’un craving de concombres aussi tard c’est drôle, mais c’est pas non plus des chips au ketchup trempées dans le Nutella! Le lendemain, à l’Halloween, je vais à la pharmacie m’acheter beaucoup de bonbons. Je passe devant la rangée des tests. Ha pis enwaille donc, au pire j’en aurai en back up quand ce sera le temps. J’arrive à la maison, je déballe mon sac, je mange mes bonbons. Mon chum arrive : «ben voyons comment ça un test»! Moi : «Ha tout le monde sur Instagram pense que je suis enceinte, mais c’est juste pour confirmer que non, c’est impossible que je le sois.» Je n’ai toujours pas eu mes règles, je n’ai aucun symptômes (à part le concombre) et j’ai arrêté la pilule y’a même pas un mois. Impossible. Il me répond : «bon ben vas y faire le pipi sur ton bâton.» Je mange mes bonbons, je patiente un peu. Bon, je le fais, anyways je sais la réponse. 1 minute plus tard, la 1re ligne apparait. Pas de deuxième ligne. Je prends le test pour le jeter et en le soulevant plus près de mes yeux, je vois une deuxième ligne… Mince, mais bien là. «PIERRE-ÉTIENNE! Euh. JE SUIS ENCEINTE.» «Quoi? Ben non!» On rit. Fort. On est crampés. Mais comme mal à l’aise presque. Comment c’est possible d’être aussi fertile? Je suis tombée enceinte probablement le lendemain de l’arrêt de ma contraception. Et on s’entend aussi, entre vous pis moi là, que des parents d’un bébé d’un an, ça fornique pas mal moins que ça aimerait ein! Bref, un bébé miracle qu’on se disait.

J’avoue que ça a pris une bonne semaine avant qu’on digère la nouvelle. J’étais contente… Mais… Pas prête, je pense. J’avais en tête que ce serait cet hiver! Pourtant, je sais bien que les deux grossesses d’avant (ectopique et Roby) ça avait pris quelques semaines seulement aussi, MAIS PAREILLE! Je me disais que j’allais revivre la plus belle expérience de ma vie et que c’était magique. Mais je me disais aussi que de faire de la place à une nouvelle personne dans la famille, ça me stressait. De laisser une place pour quelqu’un d’autre dans mon coeur. Roby venait tout juste, le 29 octobre, de fêter son premier anniversaire. Tout un mélange d’émotions!

Après avoir bien assimilé le tout, nous nous sommes réjouis de la nouvelle, nous l’avons annoncé à nos proches et nous avons commencé à penser à l’arrivée de ce petit bonheur en juillet. Jusqu’à ce que deux semaines plus tard, lors d’un petit pipi matinal, j’aperçoive du sang dans la toilette…. La suite dans l’article #2!

 

Photo de couverture par la talentueuse Laurie-Anne Thuot