Comment gérer le retour au boulot après un congé de maternité?

Qu’il dure quelques mois ou encore un an, durant ce congé on a passé la majeure partie de notre temps avec notre enfant. On l’a vu grandir et découvrir la vie. On a fait des activités avec d’autres mamans et leurs enfants et on a même parfois pris du temps pour nous. Puis, après plusieurs mois passés à rire ensemble, on réalise que l’entrée à la garderie approche. Que l’intégration progressive débutera en même temps que l’automne. Qu’on passera moins de temps avec notre bébé bientôt devenu grand. Qu’il devra lui aussi s’adapter à un nouvel environnement et à de nouvelles personnes. Et on ne sait pas si on se sent prêtes. Certains jours oui, alors que d’autres on ne peut même pas se l’imaginer.

Un doux mélange …

de retour à la réalité et du commencement d’un nouveau chapitre,

de retour à la routine professionnelle et du début de la conciliation travail-famille,

de l’envie pressante de passer les derniers jours collées et de préparer sa papeterie pour le travail,

de tristesse et d’excitation,

et de plein d’autres affaires.

Ma très courte expérience de maman me permet d’affirmer une chose avec certitude : la maternité c’est un très gros melting pot de plein d’émotions ayant comme trame de fond l’amour inconditionnel.

Cette nouvelle étape amènera son lot de changements et tout le monde le sait, le changement ce n’est pas toujours négatif. Au contraire, il rime souvent avec positivité. Il nous amène ailleurs. Il est signe d’évolution et de maturité. Oui, des fois il est laid. Très laid. Il peut parfois même faire pleurer, suer et crier. Mais la plupart du temps, il amène le soleil et la rougeur sur les feuilles.

Alors, à toutes les mamans qui passeront par là bientôt, j’ai envie de vous dire de vous laisser le temps. De vivre ça comme ça vient. De pleurer quand vous vous ennuyez trop. D’en parler à des gens qui vous comprennent et qui ne banalisent pas vos émotions. Pour être en train de le vivre actuellement, je pense qu’il est tout à fait normal d’avoir le coeur qui craque un peu par en dedans à l’idée de laisser son enfant à la garderie ne serait-ce que quelque heures. Tout comme il est normal de se sentir soulager lorsqu’on profite de ce moment pour prendre soin de soi. « Vous n’êtes pas la première ni la dernière » qu’ils vous diront, mais ce sera votre première fois à vous. Vous avez tout à fait le droit de la vivre en douceur. Et en toute honnêteté, j’écris cela pour vous amies mamans, mais surtout pour moi.

À toi ma fille, j’ai envie de te dire qu’on va vivre ça ensemble, que je suis fière de toi et que j’ai déjà hâte de venir te chercher dans ton local et de te voir jouer avec tes nouveaux amis.