Il me semble que l’entraide entre mères, ça devrait être naturel. En fait, mon titre dit l’entraide entre mères, mais j’aurais simplement pu dire l’entraide entre les gens tout court. Il me semble que la courtoisie, c’est pas mal la base. En tout cas, dans l’éducation que j’ai eue, je dirais que c’est pas mal dans le top des choses importantes.

Mon amie Julie m’a raconté qu’en allant à son premier cours de natation avec sa petite puce, elle s’est gravement blessée en s’ouvrant la porte sur le pied. Tenant Céleste dans ses bras, le sac à couches, et essayant tant bien que mal de gérer la situation, personne n’est venu l’aider. Ça se voyait qu’elle souffrait. De toutes les mamans qui sont passées à côté d’elle, les autres personnes se dirigeant vers la piscine, le personnel, personne n’est venu l’aider. C’est assez épouvantable non? Il me semble que l’entraide, surtout dans ce genre de situation, c’est la base.

Combien de fois il m’est arrivé d’avoir Roby dans la poussette et d’essayer de peine et de misère d’ouvrir la porte d’un magasin, prise entre les deux portes et que personne ne m’aide! Au contraire, on prend la porte d’à côté, parce que oui ein, je suis lente, je n’ai pas 4 bras pour tenir la poussette, tenir la porte et passer sans qu’elle se referme sur nous. Ouf. Vous voyez la situation j’en suis certaine..

Ça, c’est sans compter la petite compétition mal placée que nous vivons trop souvent. As-tu repris ton poids rapidement? T’entraines-tu souvent? Allaites-tu? Travailles-tu déjà? As-tu de bonnes nuits de sommeil?

Et pourtant, malgré ces histoires, il reste quand même la partie positive, qui selon moi, l’emporte largement! Je suis toujours la première à dire à quel point la communauté de mamans est tissée serrée. J’ai l’impression que nous sommes constamment prêtes à nous donner nos trucs et astuces, nos meilleurs endroits avec bébé, nos petits produits préférés, etc. Je vous partage donc mes trucs pour être capable de vous organiser seule, comme une supermom, lors de vos déplacements. Parce comme ma mère me disait, on n’est jamais mieux servies que par soi-même 😉

  1. Apportez tout le nécessaire
    Pensez à toutes les choses dont vous pourriez avoir besoin. Collations, lait, jouets, couches, lingettes, etc. Partir sans soucis d’avoir oublié quelque chose, ça enlève un poids sur les épaules et surtout des étapes supplémentaires à vos déplacements.
  2. Calculez vos déplacements
    Pensez efficace. Si vous avez plusieurs courses à faire, allez-y logique. Pensez à toutes les places que vous devez faire avant de partir, et faites-vous un itinéraire. N’oubliez pas de prévoir des arrêts et du temps de lousse par contre, parce qu’on s’entend qu’avec bébé, il faut penser aux changements de couches, aux boires ou aux lunchs. Et autres petites choses qui pourraient changer l’horaire.
  3. Voyagez léger
    Je sais, je sais, quand on se déplace avec un bébé, on a beaucoup de choses à apporter. Et ça vient un peu à l’encontre du point 1…. Mais essayez d’apporter vraiment le strict minimum (mais tout le nécessaire ;)). Déjà qu’une coquille ou un bébé c’est lourd, que la poussette devient rapidement chargée et que pendant une crise imprévue on doit chercher à toute vitesse dans nos sacs le lait ou un jouet.
  4. Facilitez-vous la vie
    Quand vous êtes seules, vous êtes déjà une supermom de tout gérer à la fois, donc ne vous mettez pas de presse, prenez les voies faciles. Il y a des portes automatiques, des boutons pour ouvrir les portes (souvent pour handicapés, mais on s’entend qu’avec une poussette on est restreint alors ne vous gênez pas!). Allez dans des endroits où vous savez que ce sera simple avec bébé. Demandez s’il y a des tables à langer, des chaises hautes, des menus pour enfants. C’est bien le fun des restaurants trendy, mais si vous ne profitez pas du tout du moment parce que vous essayez de palier avec ces manques, ce sera perdu.
  5. Demandez de l’aide si vous en avez vraiment besoin
    Hé oui! Il arrive qu’on doive vraiment demander de l’aide. Et à moins de tomber sur une personne vraiment sans coeur, je suis certaine à 99% que si vous interpellez quelqu’un on vous aidera. Parfois, on est pressé, dans la lune, préoccupé et on ne porte pas assez attention à notre environnement. Donnez la chance aux gens de vous aider si vous leur demandez. Et ouvrez l’oeil aussi à votre tour! Ça ne veut pas dire qu’on gère un bébé et tout un paquet de choses, qu’on ne peut pas nous aussi se rendre serviable. Je pense que je suis plus alerte que je ne l’ai jamais été depuis que je suis maman. Puisque je suis plus à la recherche d’aide, j’ouvre plus les yeux pour aider les autres aussi. Et crime que ça fait du bien se sentir serviable aussi!

Truc bonus: Sauver du temps! Pour les mamans qui allaitent comme je l’ai fait durant un an avec Roby, comme vous vous l’êtes sûrement fait dire dès votre sortie de l’hôpital, la vitamine D3 est importante à donner en supplément à votre enfant. J’ai donc donné à Roby la Vitamine D3 en gouttes qui aide le corps à absorber et à utiliser les réserves en calcium afin de protéger et fortifier les dents et les os. On met une petite goutte sur le bout du mamelon, tout de suite avant l’allaitement, et hop, c’est aussi simple que ça! C’est rapide et facile, parce qu’on a pas besoin de s’ajouter une tâche de plus quand on est maman, vous le savez 😉 Et puisque l’allaitement se fait seule, comme une supermom, ça vous donne un super pouvoir de plus à faire toute seule haha J’ai eu du mal à être assidue, mais c’est pour le bien des boubous, donc on doit le faire! Pour plus de détail, visitez ce lien. Ce produit pourrait ne pas convenir à tous. Toujours lire l’étiquette et suivre le mode d’emploi.

Cet article a été commandité par PediaVit, mais tous les propos sont véridiques et honnêtes.

 

Crédit photo de couverture : La merveilleuse Marï Photographe a capturé notre belle team The Daily Mommy!