Le moment probablement le plus redouté de toutes les mamans. L’entrée à la garderie pour bébé engendre souvent un lot de stress considérable. On le vit toutes, et au final, on s’en sort toutes. Je pense que c’est ça le message que j’ai envie que vous reteniez.

La veille de sa première journée, tu vas avoir des papillons dans l’estomac, tu vas te demander où le temps a bien pu filer aussi vite, tu vas peut-être même verser quelques larmes en cochant la liste du matériel que tu dois apporter à l’éducatrice.

Le matin de sa première journée, tu vas avoir l’impression de l’abandonner, tu vas avoir peur qu’il t’oublie, tu vas avoir de la difficulté à cacher cette larme qui coulera sur ta joue quand viendra le moment de le quitter. Tu vas te demander qu’est-ce que tu es en train de faire là, tu vas culpabiliser.

Ne t’inquiète pas. On passe toutes par là et ces émotions que tu ressens, elles sont tout à fait justifiées.

Moi j’ai confiance en toi. J’ai confiance que tu sauras garder la tête haute, que tu feras de ton mieux pour trouver le courage de laisser ton petit aux bras de son éducatrice. Que par ton sourire tu le rassureras, tu lui feras comprendre qu’il est entre bonnes mains. Puis tu vas tourner le dos, tu vas marcher vers la sortie et une fois dans ta voiture, tu vas te donner le droit de laisser sortir toutes ces émotions fragiles qui t’habitent depuis plusieurs semaines.

Parce que oui, laisser son enfant à des inconnus, c’est probablement la chose la plus difficile au monde pour une maman. Ça nous arrache le cœur, c’est contre notre nature, mais c’est parfois nécessaire.

De par mon expérience, j’ai envie de te partager mes conseils, pour vivre cette transition le plus doucement possible.

Conseil #1

Ne te gêne pas pour demander à la direction de la garderie de rencontrer les futures éducatrices de ton/ta petit(e). Après tout, ce sont elles qui passeront la majorité de leur temps à veiller sur bébé. C’est important de sentir une bonne connexion dès le départ et de développer un lien de confiance avec les éducatrices. Dans mon cas, ça a fait toute la différence.

Conseil #2

Donne-toi le temps. L’entrée de bébé à la garderie, c’est une grosse étape dans la vie d’une maman. C’est 12 mois de routine juste à vous deux qui soudainement se retrouve chamboulée. Ce n’est pas rien et c’est important de se laisser le temps de vivre tout ça, à son rythme.

Conseil #3

Dans la mesure du possible, essaie de t’intéresser à l’environnement de bébé à la garderie. Quand je vais porter ou chercher ma fille, j’essaie toujours de prendre un petit 5 minutes pour discuter avec son éducatrice, je salut les autres petits copains du groupe, je lui pointe les nouveaux jouets, etc. En faisant ça, je montre à ma fille que la garderie, c’est un lieu positif. Que maman s’y sent bien, et donc que bébé s’y sentira bien aussi.

Conseil #4

Faire une intégration progressive oui, mais pas trop longtemps. Ce conseil est un peu plus difficile à mettre en pratique, je l’avoue, mais il est ô combien important pour favoriser une bonne intégration. Nos minis sont des êtres routiniers, ils aiment la sécurité que cela leur apporte. En laissant bébé que quelques heures par semaine pendant une longue période de temps, ne favorisera en rien le développement de son sentiment d’appartenance à son groupe. Le lien de confiance avec ses éducatrices n’arrive pas à se solidifier et au final, ce sera juste plus difficile pour tout le monde.

Conseil #5

Dernier conseil et non le moindre, vas-y comme tu le sens. On le répète souvent, mais notre instinct de maman est plus fort que tout. Lorsque ma fille avait 6 mois, on s’est fait offrir une place dans un CPE vraiment top. On est allé le visiter, on a jasé avec la directrice et les éducatrices de la pouponnière, le courant passait bien, mais je n’étais pas prête. Je trouvais ça trop prématuré, je n’avais pas envie de me séparer d’elle aussi tôt. Je n’étais juste pas rendue là. Je suis contente de m’être écoutée et d’avoir refusé la place qu’on nous offrait.

Ces conseils sont évidemment basés sur mon expérience personnelle. Ma fille a fait le grand saut dans le monde de la garderie un peu après ses 10 mois. Je dois vous avouer qu’elle a fait ça comme une championne, ce qui a automatiquement mis un baume sur mes angoisses de maman poule. J’imagine que son tempérament y est pour quelque chose. C’est une petite fille curieuse, pleine d’énergie qui adore les gens. Nous avons aussi eu la chance de tomber sur des éducatrices en or. Aujourd’hui, après 6 mois de fréquentation, je la vois heureuse et épanouie dans son nouvel environnement et ça me rend fière.

Je sais que la transition est loin d’être aussi facile pour plusieurs mamans, à vous, j’ai envie de vous dire de VOUS faire confiance et DE faire confiance. Ce n’est pas toujours facile, je sais. Sauf qu’au final, on veut toutes la même chose : savoir que la prunelle de nos yeux est bien, et en sécurité. Le reste, on apprend à dealer avec. Parce qu’on est fortes, parce qu’on est des femmes sensibles, parce qu’on est des mamans au cœur grand comme le monde.

 

Crédit photo de couverture : Cel Lisboa (@cellisboa)