Je crois que je peux affirmer à ce stade dans mon humble carrière de maman que l’une des plus grandes qualités à avoir, si ce n’est pas la top de toutes, c’est vraiment le lâcher-prise.

Il y a le lâcher-prise de la pression premièrement, qui on le sait, est très présente. Simplement arrêter d’obséder sur le fait d’être une bonne mère, une bonne blonde, une bonne amie, une bonne soeur, une bonne toute.  On est déjà superwoman dans bien des affaires, alors est-ce qu’on peut arrêter de s’imaginer que d’être parfaite dans toutes les sphères de notre vie c’est possible? Oui, je pense qu’il est temps. Parce qu’avoir une maison extra propre, sans lavage à faire, sans jouets à ramasser, des enfants qui sont des anges, une vie sexuelle active, une conciliation travail-famille idéale et une vie sociale super, c’est juste impossible. Vous pouvez surement cocher plusieurs de ces choses, mais je doute que vous soyez capable de dire, OH OUI, moi j’ai TOUT ça! Et si la réponse c’est oui… maudit que c’est plate non? Ou en tout cas, je vous lève mon chapeau, selon moi, ça manque de piquant.

Le deuxième lâcher-prise, et celui dont je me fais surtout parler récemment, c’est avec les enfants. J’ai publié des stories y’a deux semaines de Roby qui jouait dans un petit trou d’eau plein de bouette à la maison. Il portait un nouveau kit tout neuf; ses petites shorts bleu pâle, son chandail gris et ses sandales en cuirs beiges. Je l’ai laissé faire, j’ai ri, il avait du plaisir. «Ouf, tu es courageuse, ça va lui prendre un bon bain ein!». La semaine suivante, je le laisse monter debout sur une chaise à la plage. «Oh, il va tomber et se faire mal, il faut faire attention ein!». Récemment, je le laisse manger des Cheerios avant souper pour acheter la paix parce qu’il a faim et je dois justement faire ledit souper sans avoir à le divertir toutes les 2 minutes. «Oh il n’aura pas faim pour le vrai repas ein!» Ce que je réponds à ces commentaires? Il découvre son environnement, aime la boue, c’est un enfant, alors pourquoi pas le laisser jouer? En plus il adore les bains, donc ce sera un jeu de plus par la suite. Pour les vêtements, j’ai un super détergent. Ensuite, si je suis toujours derrière lui à lui dire NON, STOP, ne fait pas ça, tu vas te faire mal, tu vas tomber, il n’apprendra jamais les limites des choses et ses propres limites. C’est bien d’avertir et de superviser, mais pourquoi pas le laisser découvrir son environnement (encore une fois) par lui même – dans la mesure du possible et du sécuritaire là, on s’entend. Finalement, c’est vrai que des Cheerios c’est pas nutritif comme un bon souper. Mais pourquoi ne pas apprendre les limites de ça aussi : tu as droit à quelques céréales pour patienter, mais ensuite, il faudra manger. Maman fait le souper, donc s’il te plait, apprend à travailler ta patience.

Je sais que ça l’air bien niaiseux comme ça, mais ça nous sauve énormément de frustration à nous et de crise de nerfs à eux. Kids will be kids. Let them be little! C’est pas grave si notre  enfant se salit. C’est pas grave s’il se fait mal. C’est pas grave s’il mange un peu avant souper. Ce sera peut-être la première fois, mais certainement pas la dernière. Le lâcher-prise, c’est bien important selon moi.